MUMBAI (AP) — Le procès du seul auteur présumé encore en vie des attentats de Mumbai (ex-Bombay), qui avaient fait 166 morts en novembre 2008, s’est achevé mercredi, moins d’un an après son ouverture en avril 2009.

Le tribunal spécial mis en place pour juger les attentats, attribués par l’Inde au groupe islamiste pakistanais Lashkar-e-Taiba, a précisé qu’il rendrait son verdict le 3 mai.

Le Pakistanais Mohammed Ajmal Kasab, 21 ans, est accusé d’avoir fait partie du commando de dix hommes lourdement armés qui avaient attaqué la gare, deux hôtels de luxe, un hôpital et un centre juif de Mumbai. Il risque la peine de mort, comme ses deux coaccusés indiens, suspectés eux d’avoir participé à la préparation des attentats.

Le principal accusé, qui avait été photographié par les caméras de surveillance avec une arme durant l’attaque de la gare principale de la ville, avait dans un premier temps reconnu les faits, avant de se rétracter, affirmant avoir passé des aveux sous la torture.

« Nous avons achevé le procès de Mohammed Ajmal Kasab le plus rapidement possible », a déclaré le procureur Ujjwal Nikam, qui a cité quelque 610 témoins depuis le début du procès. AP

mp/v/nc

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.