19.09.09 | 17h22

L‘enquête pénale ouverte par la justice en Géorgie contre le chef du bureau de l’agence russe RIA-Novosti dans cette ex-république soviétique a été classée sans suite, a annoncé samedi à l’AFP l’avocat du journaliste.

« Le procureur de Roustavi a classé l’affaire en raison de l’absence de délit », a déclaré l’avocat Roman Mkhaieze.

Le journaliste, Bessik Pipia, avait estimé jeudi qu’il s’agissait d’une affaire politique liée aux relations tendues qu’entretiennent Tbilissi et Moscou.

Bessik Pipia était soupçonné d’avoir falsifié son permis de conduire, un délit pour lequel il encourait jusqu’à trois ans de prison.

L’intéressé avait expliqué que les autorités géorgiennes s’étaient en réalité trompées sur la catégorie de véhicule qu’il est autorisé à conduire, au moment de l’émission du permis en 1997.

Le ministère russe des Affaires étrangères avait pour sa part qualifié mercredi de « ridicule » l’ouverture de cette enquête.

Les tensions russo-géorgiennes restent très importantes, plus d’un an après la guerre qui avait opposé les deux pays en août 2008.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.