Besançon : 2 ans de prison pour un coup mortel

- L'accusé avait été impliqué dans une bagarre à la sortie d'une discothèque -

L’accusé avait été impliqué dans une bagarre à la sortie d’une discothèque

© France 3

La cour d’assises du Doubs a condamné à 2 ans de prison ferme Djamel Sahraoui.

En Avril 2007, à la sortie d’une discothèque de La Vrine, dans le Doubs, Jérôme Descourvieres trouvait la mort au cours d’une rixe. L’auteur du coup de poing mortel comparaissait devant la cour d’assises du Doubs : Djamel Sahraoui, un militaire du 13° régiment du génie de Valdahon, vient d’être condamné à deux ans de prison ferme.

L’accusé risquait jusqu’à 15 ans d’emprisonnement pour violence ayant entraîné la mort sans intention de la donner. La relative clémence dont a fait preuve le jury s’explique par les doutes qui sont apparus au cours du procès. En effet, l’enquête a établi que quelques secondes avant de recevoir le coup de poing de Djamel Sahraoui, la victime avait été giflée par une autre personne. Selon les experts convoqués à la barre, cette gifle pourrait être le  véritable coup fatal.

En détention préventive depuis les faits, Djamel Sahraoui devrait sortir de prison dans 7 mois. Il a également été condamné à verser 350 000 euros de dommages et intérêts à la famille de la victime, qui était père d’un enfant de 3 ans au moment des faits.

par R.A.

Le reportage de T. Chauffour et D. Martin
Avec l’avocat de l’accusé et celui de la famille de la victime
Djamel Sarhaoui condamné à 2 ans de prison

+ d’infos
Retour sur une rixe mortelle
0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.