AFP

La justice belge a condamné mardi à 15 ans de prison ferme Marcel Habran, surnommé le “papy-braqueur”, et à des peines allant jusqu’à la perpétuité les membres de sa bande, jugés pour une dizaine de hold up et quatre règlements de comptes dans le “milieu” liégeois.

A l’issue d’un procès de six mois placé sous très haute sécurité, la cour d’assises de Liège (est), a lourdement condamné Marcel Habran, qui à 75 ans a passé le tiers de sa vie derrière les barreaux.

Considéré comme l’une des figures du grand banditisme belge, il a été reconnu coupable d’avoir dirigé une “association de malfaiteurs” et d’être responsable de l’attaque d’un fourgon à Waremme, près de Liège, qui avait fait deux morts en 1998.
Durant ce procès exceptionnel, il avait assuré s’être depuis longtemps “retiré des affaires”. Ses avocats avaient plaidé l’acquittement, estimant qu’il était victime d’un “délit de sale gueule” basé sur sa réputation.

Le procureur avait requis 25 ans de prison à l’égard du septuagénaire, mettant en avant son casier judiciaire “extraordinaire”, sa “persistance dans un monde criminel” et son “statut de parrain” pour lui refuser toute circonstance atténuante.

Si deux des onze accusés ont été acquittés et qu’un troisième n’a écopé que de deux ans de prison, sept complices ont été condamnés à de très lourdes peines: Pépé Rosato à la perpétuité pour quatre assassinats dans le milieu, Anouar Bennane à la même peine pour l’avoir accompagné lors de trois de ces règlements de compte. Tony Samardzic, le seul ayant reconnu avoir participé aux assassinats, a pris 20 ans.
Un autre homme, Thierry Dalem, a été condamné à 30 ans pour le meurtre des deux convoyeurs tués à Waremme et pour des attaques de fourgons à l’aéroport de Luxembourg en 2000 et près de Verviers (est) en 1996. Claude Kremer a écopé de 20 ans pour sa participations aux attaques de fourgons. Vincent Buret, en fuite, a été reconnu coupable de quatre tentatives de meurtre de policiers lors de l’attaque de Luxembourg et été condamné à 30 ans

03/03/2009

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.