L’ex-commissaire de police d’Anvers et ex-conseiller communal Vlaams Belang, Bart Debie, a reçu une lettre l’informant qu’il devait se mettre à la disposition de la Cour d’assises afin de siéger dans un jury. Debie a pourtant été condamné l’an passé à 4 ans de prison pour incitation au racisme par la Cour d’appel d’Anvers.
Belgique –
L’ex-commissaire de police d’Anvers et ex-conseiller communal Vlaams Belang, Bart Debie, a reçu une lettre l’informant qu’il devait se mettre à la disposition de la Cour d’assises afin de siéger dans un jury. Debie a pourtant été condamné l’an passé à 4 ans de prison pour incitation au racisme par la Cour d’appel d’Anvers.

Selon la lettre, M. Debie doit se tenir à la disposition de la Cour d’assises pendant 4 ans. L’intéressé a fait part de son étonnement.

« En théorie, je peux participer au jugement d’un assassin raciste alors que j’ai été condamné pour racisme », a-t-il expliqué. Et de s’interroger: « comment se fait-il que l’on ne consulte pas le registre central des peines avant de désigner des candidats-jurés ?  »

S’il était convoqué pour siéger dans un jury d’assises, Bart Debie ne se défilerait pas, a-t-il indiqué, mais il signalerait au président qu’il a fait l’objet d’une condamnation.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.