Affaire du marabout pédophile : le procès renvoyé au 18 août

Ziguinchor, 28 juil (APS) –

mardi 28 juillet 2009, par Ousmane Ibrahima Dia

Le tribunal régional de Ziguinchor a renvoyé au 18 août le procès du marabout Mohamadou Ibrahima Diallo poursuivi pour viol sur mineures et rejeté en même temps sa demande de mise en liberté provisoire, a constaté l’APS.

Le président du tribunal demande en outre la présence à la prochaine audience si son état le permet de l’une des victimes. Agée de 12 ans, elle est enceinte et hospitalisée. Il veut aussi le versement au dossier des extraits de naissances des victimes.

Pour l’avocat de la défense, ‘’les conditions d’une liberté provisoire sont légalement organisées’’. Selon lui, le prévenu est ‘’régulièrement domicilié’’. Il aussi évoqué sa ‘’qualité de notabilité religieuse’’ qui compte 500 talibés.

Par conséquent, ‘’il n’a aucun intérêt à se soustraire à la justice’’, a dit Me Kaoussou Kaba Bodian qui a également écarté tout risque de ‘’trouble à l’ordre publique’’ qu’aurait entraîné cette liberté provisoire.

L’avocat qui s’est dit indigné p ar la ‘’pression’’ à l’extérieur du tribunal et la marche de protestation organisée lundi à l’appel du Collectif contre les violences faites aux femmes et aux enfants, a estimé qu’’’une juridiction doit statuer en toute sérénité’’.

Dans la recherche de solutions contre les viols, il a appelé les femmes à un ‘’changement de comportement’’ pour ne pas réveiller ‘’l’instinct animal’’ des hommes.

Le procureur s’est opposé à la demande mise en liberté en provisoire, car les ‘’faits reprochés au prévenu sont graves’’. Les faits et la qualité du prévenu, a-t-il ajouté, empêchent la demande formulée par l’avocat de la défense’’.

Le prévenu Mohamadou Ibrahima Diallo est arrivé au Tribunal régional de mardi vers 9 heures. De taille courte, le teint noir, il était habillé d’un grand boubou bleu avec une écharpe blanche autour du cou.

Seule, une des victimes, la fille âgée de 15 ans, toute petite, accompagnée de sa mère a assisté à l’audience.

Un public nombreux a pris d’assaut les abords de la juridiction où ont été déployées des forces de sécurité.

Mohamadou Ibrahima Diallo, 60 ans, Khalife du village de Mandina Thierno (Niaguiss) a été déféré au parquet pour avoir violé et enceinté une mineure de 12 ans. Il est également présumé de viol sur une fille de 15 ans.

Environ deux cent personnes en grande majorité de femmes ont organisé lundi à Ziguinchor une marche de protestation contre les viols à l’appel du Comité de lutte contre les violences faites aux femmes et aux enfants.

Compte tenu de la qualité du prévenu, certains ont exprimé leurs ‘’craintes’’ de voir le marabout en prison bénéficier d’un élargissement et d’une exfiltration dans un pays de la sous- région.

Selon certaines sources, l’homme a pu vaquer librement à ses occupations, il y a quelques années, alors qu’il était soupçonné de complicité avec des combattants du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MDFC, rébellion).

P.-S.

OID/CTN
0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.