666 kg d'or volés : 6 Corses aux assises

AFP
Six personnes issues du milieu corse vont être renvoyées devant la cour d’assises des Bouches-du-Rhône pour un hold-up hors normes commis en Suisse, le vol de 666 kg d’or au siège de Metalor à Marin (canton de Neuchâtel) en 2004, a-t-on appris aujourd’hui de source judiciaire.

Cinq vont comparaître libres, notamment celui qui est considéré comme le cerveau du gang, Ange-Philippe Dominici, et des comparses dont Thomas Giuly, cousin du joueur de football Ludovic Giuly, et Porphyre Dominici, interpellé en novembre 2007 dans la région de Bastia.

Le sixième, Anthony Gaillot, est toujours détenu au Brésil sous écrou extraditionnel après avoir été interpellé en 2006 à Rio de Janeiro où il avait pris la fuite, sur commission rogatoire internationale du juge Claude Choquet, magistrat de la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs).

Le juge a clos ainsi une longue instruction marquée par de multiples rebondissements « et qui a demandé dans la plus parfaite discrétion de gros investissements à la police judiciaire », a précisé la même source.
Six personnes ont déjà été condamnées en Suisse en mars 2006 à des peines de deux à huit ans de réclusion par la cour d’assises de Neuchâtel pour ce hold-up d’un montant de 7,5 millions d’euros.

Parmi elles figuraient deux membres de la société de transport de fonds Protectas qui amenait l’or à Metalor, spécialisée dans le traitement industriel des métaux précieux.

Les enquêteurs helvétiques avaient cependant rapidement acquis la conviction que des membres du milieu corse avaient utilisé des comparses suisses pour ce casse commis en janvier 2004.

Les 666 kilos d’or volés n’ont jamais été récupérés. La trace de deux monospaces ayant servi au braquage a été retrouvée en Corse et les analyses ont mis en évidence la présence de particules d’or dans les véhicules.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.