Ouverture demain devant la cour intermédiaire du procès de Shabeela Kalla. Elle est poursuivie par l’Etat mauricien pour s’être fait avorter en 2006. Dans un pays où cet acte est illégal.

A la veille de sa comparution devant la cour intermédiaire, l’accusée Shabeela Kalla et son avocat Me Kishore Pertab restent sereins quant à l’issue de ce procès. « Je ne ressens pas trop de pression. En fait, je me sens sereine. J’attends que la Cour fasse son travail », déclare l’accusée dans les colonnes du journal l’Express de Maurice.

La jeune femme est poursuivie par l’Etat pour s’être fait avorter en 2006. Shabella Kalla, âgée de 25 ans, est, en fait, accusée d’une charge formelle de « procuring her own miscarriage » devant la Cour intermédiaire. En effet, la loi sur l’avortement de 1838 stipule qu’avoir recours à l’avortement constitue un acte illégal. Alors que le débat sur l’avortement refait surface et fait rage actuellement, Shabella reste sereine. De son côté, l’homme de loi qui assure sa défense, affirme être « convaincu qu’aucune offense n’a été commise » par sa cliente. Il renvoie même la balle dans le camp de la partie plaignante. « Il est clair que le Directeur des Poursuites publiques (DPP) a décidé de poursuivre celle qui est la victime dans cette affaire- ma cliente. C’est quelque chose d’incroyable ! Mais moi, je suis prêt à défendre Shabeela. Je n’ai pas de doute qu’elle s’en sortira », confie-t-il.

Shabella Kalla n’était pas la seule à être incriminée dans cette affaire. Dans cette affaire qui défraye la chronique à Maurice, plusieurs personnes étaient mises en cause dont un médecin qui aurait aidé à l’avortement et une autre personne, probablement le père de l’enfant. Mais la charge de « aiding in the commission of the offense », contre cet homme a été abandonnée. L’Etat a également arrêté les poursuites contre le médecin inculpé.

Shabeela Kalla devient donc la seule à être jugée dans cette affaire. Ce cas est déjà passé en Cour cinq fois. Shabeela Kalla encourt jusqu’à dix ans d’emprisonnement

Source

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.