Deux Britanniques ont été condamnés à la perpétuité pour les meurtres de Laurent Bonomo et Gabriel Ferez, deux étudiants français installés à Londres, au cours d’une attaque d’une « cruauté totale » en 2008.

Nigel Farmer, 34 ans, a été condamné à la prison à vie avec une peine de sûreté de 35 ans. Son complice, Dano Sonnex, 23 ans, écope d’une peine similaire mais assortie d’une peine de sûreté de 40 ans, rapporte l’agence Press Association.

Le juge de la cour pénale centrale de Londres leur a expliqué qu’ils avaient échappé à la prison à vie sans possibilité de remise de peine pour ces meurtres « vraiment horribles » en raison de leur jeune âge.

Après avoir été bâillonnés et ligotés dans leur appartement, les deux étudiants de Clermont-Ferrand avaient été tués de 244 coups de couteau par Dano Sonnex et Nigel Farmer, reconnus coupables en début d’après-midi.

Selon les règles britanniques, le jury populaire se prononce sur la seule question de la culpabilité et le magistrat professionnel qui conduit les débats, sans participer comme en France au délibéré, prononce la sentence.

Dano Sonnex, 23 ans, originaire du sud de Londres et Nigel Farmer, 34 ans, sans domicile fixe, ont fait irruption dans le meublé des deux Français, dans le quartier de New Cross.

Les deux hommes les ont soumis à une « orgie sanglante » avant de mettre le feu au logement et de s’enfuir avec deux cartes bancaires, une console de jeux électronique et deux téléphones portables.

UNE SÉRIE D’ERREURS

La cour pénale centrale de Londres, The Old Bailey, a appris que Dano Sonnex, emprisonné pour une attaque à l’arme blanche et un cambriolage à main armée, avait été relâché par erreur alors qu’il se droguait et avait allumé un incendie dans sa cellule.

Une fois la bévue découverte, il a encore fallu deux semaines à la police pour remettre la main sur Dano Sonnex, considéré comme dangereux par Scotland Yard. Pendant ce laps de temps, Gabriel Ferez et Laurent Bonomo avaient été assassinés.

Le ministre de la Justice, Jack Straw, a présenté ses excuses aux familles des victimes pour les errements de l’enquête. David Scott, qui dirigeait le service des libérations conditionnelles, a démissionné et un officier de police a été sanctionné.

Les deux victimes, âgées de 23 ans, effectuaient un stage de trois mois sur l’ADN a l’Imperial College quand ils ont été tués.

Ils étaient à quelques semaines de la fin de leur séjour quand les deux hommes se sont introduits en pleine nuit dans leur appartement par une fenêtre ouverte.

Sous l’influence d’alcool et de drogues, les deux cambrioleurs se sont mutuellement encouragés pendant les trois heures qu’a duré leur « attaque inhumaine et brutale ».

Nigel Farmer a ensuite mis le feu à l’appartement. Les pompiers avaient découvert les cadavres pieds et poignets ligotés, leurs têtes dissimulées dans des serviettes de bain.

Les deux hommes se sont mutuellement accusés du crime lors du procès qui a débuté fin avril, mais le procureur Crispin Aylett a décrit leur attaque comme un « travail en commun d’une cruauté totale ».

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.