30.10.09 | 10h34

Un homme condamné à mort pour avoir participé à l’attentat qui avait tué 11 ingénieurs français le 8 mai 2002 à Karachi, dans le sud du Pakistan, a été acquitté vendredi « faute de preuves suffisantes », selon la Cour d’appel.

Mohammad Sohail Habib était soupçonné d’appartenir à un groupe islamiste armé lié à Al-Qaïda, et avait été condamné à mort par contumace en 2003 pour l’attentat ayant visé la compagnie française. Il avait fait appel.

Le 8 mai 20

2, un kamikaze avait précipité une voiture bourrée d’explosif contre un minibus qui transportait des employés de la Direction des constructions navales (DCN), tuant 11 ingénieurs français et trois Pakistanais dans le grand port et capitale économique du Pakistan.

Les victimes françaises participaient à la construction d’un sous-marin.

Il s’agit de l’attaque terroriste la plus meurtrière pour des étrangers au Pakistan à ce jour.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.