Les travaux sont déjà bien avancés.
Les travaux sont déjà bien avancés./ E. DELPIERRE / 20 MINUTES

Coup d’arrêt. Le tribunal administratif de Lille a ordonné hier l’annulation du permis de construire du nouveau stade Nungesser II de Valenciennes. La construction de l’ouvrage, débutée en juin 2008, est pourtant déjà avancée aux deux tiers. Mais, conformément aux recommandations du rapporteur public, les juges ont pointé l’insuffisance des études d’impact sur deux points : la présence de vestiges de fortifications Vauban sur le site, et « les risques de nuisances sonores » liées aux spectacles.

Valenciennes Métropole, maître d’oeuvre du projet (évalué à 74 millions d’euros), a immédiatement décidé de faire appel. Mais en attendant, le chantier, concentré ces derniers temps sur la charpente, va devoir s’arrêter. « Il faudra encore quelques jours pour mettre le site en sécurité et protéger les structures installées », prévient Me Manuel Gros, défenseur de Valenciennes Métropole. L’avocat déposera mercredi une demande de sursis à exécution. Le but : permettre la reprise des travaux d’ici à quelques semaines en attendant le jugement en appel (dans 4 à 12 mois). « Chaque mois d’arrêt coûte au minimum 400 000 euros », estime Manuel Gros. « Nous avons déposé notre recours en février 2008, Valenciennes Métropole avait le temps d’examiner nos arguments avant d’engager les travaux », précise l’asso Citoyens à Nungesser. W

O. A.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.