NOUVELOBS.COM | 19.07.2009 | 18:13

L’homme, âgé de 89 ans, est accusé d’avoir participé à près de 30.000 assassinats dans un camp nazi pendant la seconde guerre mondiale, faits qu’il a toujours niés.

John Demjanjuk (Sipa)

John Demjanjuk (Sipa)

Le procès de John Demjanjuk, 89 ans, accusé d’avoir participé à près de 30.000 assassinats dans un camp nazi pendant la seconde guerre mondiale, devrait débuter à la mi-octobre, rapporte le magazine Spiegel à paraître lundi 20 juillet.
D’origine ukrainienne, John Demjanjuk est soupçonné d’avoir officié pendant environ six mois comme gardien à Sobibor (aujourd’hui en Pologne) et aurait participé à ce titre à ces assassinats.

Au moins 8 témoins seront entendus

Le vieillard a été expulsé en mai des Etats-Unis vers Munich, à l’issue d’une bataille judiciaire acharnée centrée sur son état de santé.
Selon l’hebdomadaire allemand, 22 témoins pour l’accusation sont prêts à participer au procès à Munich, en Allemagne. Le tribunal a d’ores et déjà accepté d’entendre huit de ces témoins : des parents de personnes assassinées à Sobibor entre avril et juillet 1943.

Un dossier de 93 pages

L’accusation a aussi préparé un dossier de 93 pages destiné à réfuter d’éventuels arguments de la défense selon lesquels l’accusé, un prisonnier de guerre, n’aurait pas eu d’autre choix que de collaborer avec les nazis.
John Demjanjuk a toujours nié les faits qui lui sont reprochés, jusqu’à sa présence à Sobibor.
Condamné à mort en Israël en 1988, sur la base d’accusations selon lesquelles il aurait été gardien au camp de Treblinka sous le sobriquet de « Ivan le Terrible », il avait été acquitté par la Cour suprême israélienne en raison de doutes sur son identité.
(Nouvelobs.com)

Sur Internet
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.