AFP
Jimmy Hornec, cousin de « parrains » présumés du milieu parisien, a été condamné mardi à cinq ans de prison ferme par le tribunal correctionnel d’Amiens pour vol et tentative de vol avec violences de voitures sur l’autoroute, dont celle de l’humoriste Dany Boon en 2002.

Jimmy Hornec, 32 ans, contre qui le parquet avait requis de 5 à 6 ans de prison, avait été condamné en juin 2008 à sept ans de prison par le même tribunal et pour les mêmes faits, dans le cadre du procès en avril de plusieurs membres de la famille Hornec pour association de malfaiteurs.

En cavale, il avait été condamné par défaut avant son interpellation en novembre à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis).

Jimmy Hornec était poursuivi pour avoir volé ou tenté de voler deux véhicules, le 25 novembre 2001 sur l’autoroute A4 près de Metz et le 20 mars 2002 sur l’autoroute A1 dans le sens Lille-Paris.

Ce soir-là, Dany Boon rentrait à Paris après un gala à Lille. Dans sa Mercedes, son régisseur, qui conduisait, et son chien. A hauteur de Péronne (Somme), ils sont suivis de près par une voiture équipée d’un gyrophare bleu.

Le régisseur immobilise la berline sur la bande d’arrêt d’urgence. Un « policier » les somme de se présenter à son « collègue » dans le véhicule suiveur. Les deux hommes s’exécutent.

Puis les voleurs tentent de partir au volant de la Mercedes. Dany Boon, qui veut faire descendre son chien, reçoit un coup au visage. Les voleurs démarrent mais la voiture de grosse cylindrée est équipée d’un système de sécurité qui l’immobilise peu après.

Formellement reconnu par Dany Boon et son régisseur, Jimmy Hornec avait clamé son innocence à la barre lors de son procès en février et son avocat avait plaidé la relaxe au bénéfice du doute.

Jimmy est le cousin des frères Marc, Jean-Claude et Mario Hornec, des tziganes sédentarisés de l’Est parisien, souvent été taxés de « parrains » de la pègre parisienne par les policiers, qui les soupçonnent d’avoir « bâti un empire » à partir de « blanchiment d’argent, trafic de machines à sous ou de drogue ».

Marc Hornec a été condamné en juin à Amiens à dix ans de prison pour association de malfaiteurs et vols.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.