PEROUSE — Le procès en appel de la jeune Américaine Amanda Knox pour le meurtre sanglant de sa colocataire, l’étudiante britannique Meredith, en 2007 à Pérouse, s’est ouvert mercredi en Italie.

Cheveux plus courts qu’à l’habitude, yeux baissés, Amanda Knox, 23 ans, visiblement nerveuse, a tenu les bras crispés sur son pull bleu clair à capuche pendant l’audience consacrée à la constitution des parties civiles qui n’a duré que quelques minutes.

Condamnée à 26 ans de prison en première instance, cette Américaine originaire de Seattle s’est longuement entretenue avec ses avocats en hochant la tête.

« Elle va pouvoir rentrer à la maison, nous avons vraiment de très bons éléments » pour prouver son innocence, a indiqué à l’AFP son beau-père Chris Mellas. M. Mellas, qui s’est installé depuis septembre dans la ville médiévale de Pérouse pour aider Amanda à préparer son procès en appel, a qualifié ces semaines d’attente de « difficiles ».

La première audience a fixé le calendrier des prochaines sessions du procès en appel aux 11 et 18 décembre ainsi qu’au 15 janvier et le verdict n’est pas attendu avant l’année prochaine.

Le 4 décembre 2009, Amanda Knox et son ex-petit ami Raffaele Sollecito, 26 ans, avaient été condamnés respectivement à 26 et 25 ans de réclusion pour avoir soumis à des violences sexuelles et tué à coups de couteau Meredith Kercher, 22 ans, dans la nuit du 1er au 2 novembre 2007 à Pérouse, dont l’université accueille une forte proportion d’étudiants étrangers.

L’accusation a déjà fait savoir qu’elle réclamerait une peine encore plus lourde pour Knox, décrite comme l’organisatrice d’une nuit de drogue et sexe ayant mal tourné. Sollecito, cheveux mi-longs, polo couleur crème sous une veste rouge, a souri à l’adresse des photographes et caméramen en entrant dans la salle de tribunal. Il a aussi fait appel de sa condamnation.

Un troisième comparse, l’Ivoirien Rudy Guede, arrêté en Allemagne peu après le meurtre, a été condamné en appel en décembre 2009 à 16 ans de prison dans un procès séparé pour avoir abusé de Meredith, mais pas pour l’homicide.

Copyright © 2010 AFP. Tous droits réservés

1 réponse

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.