COUR D’ASSISES. Un homme de 38 ans encourt 20 années de réclusion. On l’accuse d’avoir violé sa fille de 9 ans.

«C’est un dossier épouvantable », confie Me Christel Levasseur, avocate de Philippe B.*, quand elle évoque cette affaire qui devrait être jugée à partir de ce matin devant la cour d’assises de Seine-Maritime.
Tout a commencé pendant les vacances d’été 2007. Au moment de devoir partir chez son père, qui habite à Oissel, car ses parents sont séparés, la petite fille, alors âgée de presque dix ans, refuse d’y aller. Elle révèle alors à sa mère l’impensable : son père l’a violée et lui a fait subir des agressions sexuelles. Les faits auraient été perpétrés pendant « quelques mois », détaille son avocat, Me Benoît Van de Moortel.
Aussitôt la maman a prévenu la police qui a arrêté cet homme sans profession qui avait la charge de trois enfants, la jeune fille ainsi que ses deux frères cadets. Ceux-ci, s’ils n’ont pas subi d’agressions sexuelles selon la procédure, auraient été les victimes de violences.

L’accusé est un enfant de la DDASS
Car c’est en effet dans un contexte de forte alcoolisation et de coups répétés que vivait cette famille. « Il avait notamment été particulièrement violent à l’égard de son ex-compagne », devait souligner
Me Levasseur, même si cette dernière n’a pas déposé de plainte. Au terme de sa garde à vue, l’homme a été écroué et il est depuis un an et demi à la maison d’arrêt de Rouen.
Philippe B., qui selon son conseil avait « des parents alcooliques » et qui a été très tôt placé à la DDASS, « a reconnu un fait de viol et souhaite, depuis sa mise en détention, être jugé le plus rapidement possible. C’est l’acte d’un homme qui s’occupait seul depuis trois ans de ses trois enfants et qui a disjoncté à un moment ».
Au regard du jeune âge de la victime, la partie civile va demander à ce que la cour d’assises prononce le huis clos lors des débats. Le verdict est attendu demain soir.
B. M.-C.
* L’identité de l’accusé n’est pas dévoilée pour préserver l’anonymat de la victime.
Haut de page

Article paru le : 23 février 2009

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.