NOUVELOBS.COM | 08.06.2009 | 10:19

Les deux femmes, accusées d’être entrées illégalement sur le sol nord-coréen, ont été condamnées à 12 ans de travaux forcés. Washington affirme son inquiétude.

Un soldat sud-coréen à proximité de la zone démilitarisée séparant la Corée du Nord de la Corée du Sud (Reuters)

Un soldat sud-coréen à proximité de la zone démilitarisée séparant la Corée du Nord de la Corée du Sud (Reuters)

L‘agence de presse officielle nord-coréenne KCNA annonce que la Cour suprême a condamné lundi 8 juin deux journalistes américaines à douze ans de travaux forcés.
La plus haute juridiction du pays a estimé que Laura Ling et Euna Lee, jugées entre le 4 et 8 juin, ont commis un « crime grave » non précisé contre la nation, et franchi illégalement la frontière nord-coréenne, rapporte KCNA.
La cour les a « condamnées à douze ans de réforme par le travail chacune », selon le verdict, plus dur que ne l’attendaient les observateurs. Elles ne pourront pas faire appel.

« Très inquiets »

« Nous sommes très inquiets de la condamnation annoncée des deux journalistes et citoyennes américaines par les autorités nord-coréennes et nous nous efforçons par tous les canaux possibles d’obtenir leur libération« , a déclaré le porte-parole du département d’Etat Ian Kelly dans un communiqué.
Aucun observateur étranger n’a pu assister à leur procès, pas même l’ambassadeur de Suède en Corée du Nord, qui représente les intérêts américains en l’absence de liens diplomatiques entre les Etats-Unis et Pyongyang.
Laura Ling et Euna Lee, qui travaillent pour Current TV, chaîne basée à San Francisco et fondée par l’ancien vice-président américain Al Gore, ont été arrêtées le 17 mars alors qu’elles enquêtaient sur les réfugiés nord-coréens en Chine. (nouvelobs.com avec AP)
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.