Le Dr Daniel Cosculluela, psychiatre de Bergerac qui pratiquait l’hypnose, a été condamné pour les viols de quatre patientes entre 1989 et 1996.

Le Dr Daniel Cosculluela dans son cabinet, le 25 juin 2009 (Sipa)

Le Dr Daniel Cosculluela dans son cabinet, le 25 juin 2009 (Sipa)

Le psychiatre de Bergerac accusé de viols par quatre de ses anciennes patientes, a été condamné samedi 4 juillet à 12 ans de réclusion criminelle assortie d’une interdiction définitive d’exercer.
Les jurés de la cour d’assises de la Dordogne ont reconnu que les quatre plaignantes, qui avaient porté plainte pour des faits situés entre 1989 et 1996, ont été violées mais n’ont accordé la circonstance aggravante de « vulnérabilité » que pour l’une d’entre elles.
Un mandat de dépôt a été délivré à l’audience contre le Dr Daniel Cosculluela, âgé de 52 ans, qui comparaissait libre.

Etat de dépendance

L’avocat général, Jean-Luc Gadaud, mettant en avant « la gravité des faits et la certitude qu’il faut l’empêcher de nuire », avait demandé « 15 ans de réclusion assortis de l’interdiction d’exercer son activité professionnelle ».
Le Dr Cosculluela, un psychiatre pratiquant l’hypnose, avait rejeté au cours du procès les accusations portées contre lui, niant formellement avoir eu des relations sexuelles avec les plaignantes.
Jugé depuis lundi devant la cour d’assises de la Dordogne pour viol et viol sur personne vulnérable, il était accusé d’avoir placé, « par des pratiques inhabituelles », ses patientes en « état de dépendance susceptible d’altérer leur volonté » afin de leur imposer des relations sexuelles.

(Nouvelobs.com)

NOUVELOBS.COM |Réagissez à l'article 17 réactions

Sur Internet
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.