Vers la fin d’un procès fleuve

Par Karine Sigaud-Zabulon

20 ans de réclusion criminelle requis à l’encontre du cerveau présumé d’un vaste trafic de drogue entre le Brésil et la France.

En vidéo
  • MARTINIQUE. Procès trafic de drogue
    12 ans de réclusions criminelles requis à l’encontre du cerveau présumé d’un vaste trafic de cocaïne entre le Brésil et la région parisienne

Palais de justice de Fort-de-France © FTV

Après 4 semaines et demie de procès, la vingtaine d’accusés présents à la cour d’assise spéciale connaîtra bientôt le verdict rendu par des juges professionnels. Le second avocat général de ce procès hors norme a requis 12 ans de réclusion criminelle à l’encontre du cerveau présumé de l’affaire. Une amende de 9,8 millions d’euros a été réclamée par les douanes pour l’ensemble des accusés.Les peines requises à l’encontre des différents accusés vont de 3 à 20 ans.

Ce n’est pas moi, c’est l’autre
L’homme soupçonné d’être à la tête du trafic de drogue entre le Brésil et la région parisienne conteste toute implication dans ce trafic. Il reporte la faute sur un autre accusé, absent lui des débats, tout comme de nombreux autres accusés. En tout 45 personnes sont impliquées dans ce dossier. Celles qui ne sont pas présentes à l’audience et qui n’ont pas de justification valable font l’objet d’un mandat d’arrêt international. Les plaidoiries des différents avocats doivent débuter ce jeudi.

Trafic
Le trafic porte, selon le calcul d’un des deux avocats généraux de ce procès, sur 245 kilos de cocaïne. La drogue était expédiée du Brésil, vers la région parisienne. Il arrivait que les mules transitent par la Martinique. C’est lors d’un de ces passages par la Martinique que les personnes transportant la drogue ont été arrêtées, et que le trafic a été démantelé.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.