APA-Johannesburg (Afrique du Sud)

lundi 1er mars 2010, par od

Le procès pour corruption de l’ancien chef de la police sud-africaine et ex-patron d’Interpol, Jackie Selebi, reprend lundi matin devant la Haute cour de justice de la province de Gauteng du Sud, a annoncé la radiotélévision sud-africaine (SABC).

Cette chaîne publique rappelle que le procès de Selebi reprend au terme d’une interruption de trois mois, occasionnée par les nombreuses tentatives du Département de la sécurité de l’Etat visant à empêcher Barry Gilder, le patron des renseignements sud-africains à la retraite, de témoigner devant le juge.

Gilder devra maintenant faire son témoignage à huis clos, à l’abri des yeux et des oreilles des medias et du public.

Le porte-parole de l’Autorité nationale chargée des poursuites judiciaires (NPA) Mthunzi Mhaga a déclaré que « de notre côté, en tant que partie plaignante, nous sommes prêts à aller de l’avant et nous allons entendre le témoignage de M. Barry Gilder ».

Il a précisé que la NPA allait poursuivre l’étude du dossier pour décider de l’opportunité d’appeler ou non d’autres témoins à la barre.

« Nous n’avons reçu aucune indication de la part des avocats de M. Selebi faisant état d’un éventuel obstacle à la poursuite de la procédure », a ajouté le SABC, citant M. Mhaga.

Selebi est accusé d’avoir abusé de ses fonctions et d’avoir reçu des pots de vin, notamment des barons de la drogue dans le pays.

P.-S.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.