132 achats sur internet au moyen de fraudes à la carte bancaire et sept vols dans des salons de coiffure, une agence immobilière et chez des particuliers. La liste des méfaits et des victimes de cet homme de 41 ans entre avril et juin 2008 à Mulhouse est impressionnante. Au total, le préjudice atteint 15 333 € pour les transactions sur internet et 13 200 € pour les vols.
« Des achats et vols compulsifs, au gré de vos difficultés affectives avec votre ami », résume la présidente Lydia Pflug, hier au tribunal de Colmar. « J’avais quitté la région parisienne pour rejoindre mon compagnon à Mulhouse. Sans ressource, j’ai vécu deux mois à ses crochets et il me reprochait de ne pas gagner d’argent », explique Alain Pochet-Dedebant, en détention préventive depuis juillet 2008.
Alors le prévenu multiplie les « cadeaux » : « Je lui disais que j’avais gagné ces objets sur internet. » Les numéros, date de validité et cryptogramme de cartes bancaires, il se les procure en fouillant les casiers d’un sauna mulhousien où il a travaillé un temps. Tous les objets étant livrés à son adresse, les enquêteurs n’ont eu aucun mal à retrouver sa trace. Une forme de « suicide » pour les experts psychologues. M e Gross, son avocat, parle pour sa part de « la chronique d’une arrestation annoncée ».
Le « casier judiciaire impressionnant » de l’homme ne plaide pas en sa faveur : « Depuis une dizaine d’années, votre vie est faite de vols, escroqueries et prison », commente la présidente. Le tribunal suivra donc les réquisitions du procureur adjoint Philippe Vannier. Alain Pochet-Dedebant est condamné à la peine plancher : deux ans de prison ferme avec maintien en détention. Il devra aussi indemniser ses victimes.

Clément Tonnot

1 réponse
  1. Stéphane
    Stéphane dit :

    Bonjour,
    Je viens de tomber sur cet article et figurez-vous que, j’ai été victime de cette personne de janvier à mai 2004. A cause de lui, j’ai vécu 24heures en garde à vue, au commissariat de Créteil (je vivais à Paris), car la police croyait que j’étais son complice ! Imaginez le truc, pour quelqu’un qui n’avait jamais eu d’ennuis avec la justice ! Je pourrais témoigner de pleins de choses, qui se sont déroulées pendant ces 4 mois avec lui ! Des choses bien sur, dont je n’étais pas au courant…

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.