Drôle de procès

L’homme qui a causé l’annulation du procès est attendu chez le juge aujourd’hui…

John Travolta est en colère, et il a de quoi. Le procès de ses deux maîtres chanteurs, Pleasant Bridgewater, ancienne sénatrice des Bahamas, et Tarino Lightbourne, a été annulé mercredi dernier à cause d’un vice de procédure.

Pourquoi ? Lors d’un meeting politique du parti de l’ancienne sénatrice, un homme a annoncé à la tribune que les deux accusés avaient été déclarés innocents… avant le verdict du procès. Etrange. D’autant plus que ces propos étaient retransmis en direct à la télévision et à la radio. Résultat, cinq semaines d’audiences pour rien et l’obligation de faire un nouveau procès.

Picewell Forbes, l’homme qui a provoqué cette annulation, a rendez-vous aujourd’hui devant le juge pour s’expliquer. Pour le défendre, son avocat a déclaré sur CNN que son client n’avait fait que reprendre des propos qu’il avait entendus dans l’assistance.

Le procès trouve son origine dans un odieux chantage. Après la mort de son fils Jett aux Bahamas en janvier dernier, Pleasant Bridgewater et Tarino Lightbourne, un ambulancier, auraient menacé Travolta de divulguer des photos de son fils mort et un document compromettant s’il ne leur versait pas 25 millions de dollars. Lorsqu’il a découvert son fils animé le, comédien aurait signé un papier qui déchargeait l’ambulancier de toute responsabilité car il préférait emmener son fils par avion en Floride plutôt que de le faire transporter à l’hôpital le plus proche.

C.G.

Vendredi 23 Oct 2009 – 09:38
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.