vendredi 7 août 2009

Venu assister aux audiences des flagrants délits au Palais de justice, un homme, la trentaine, a éjaculé en pleine audience en se frottant sur une dame, après avoir mis un préservatif. Il a été arrêté et conduit à la Brigade des affaires générales (Bag) de la Division des investigations criminelles (Dic).

Il n’y a pas que les parents, amis et connaissances des prévenus qui viennent assister aux audiences au Palais de justice. D’autres personnes « malintentionnées » s’y ruent pour assouvir leurs désirs. C’est le cas de ce Béninois, âgé d’environ trente (30) ans. Le motif de ces venues au nouveau palais n’est rien d’autre que pour satisfaire sa libido. Hier, le maniaque a été pris sous le feu de l’action. Il a été arrêté par deux gendarmes chargés de la sécurité du temple de Thémis, suite à une dénonciation d’une dame, la quarantaine, sur qui l’obsédé avait jeté son dévolu. Sa cible est une dame de grande de taille, teint dépigmenté, genre « drianké ». Au moment de son interpellation, le Béninois avait encore le préservatif plein de sperme sur son sexe. Il est directement conduit à la Brigade des affaires générales (Bag) de la Division des investigations criminelles (Dic) pour un interrogatoire. Avant qu’il ne soit déféré au parquet. Au début, il avait réfuté les accusations, mais quand les gendarmes ont soulevé sa chemise, ils ont trouvé la braguette ouverte et son sexe en érection avec une capote. Apparemment très lucide, le bonhomme n’a opposé aucune résistance lors de son arrestation.

Un habitué des lieux

Comme d’habitude, la salle 1 du Palais de Justice qui abrite les audiences en flagrants délits était prise d’assaut par un public venu assister aux procès de leurs proches. C’est ainsi que le maniaque, que d’aucuns ont reconnu comme un habitué des lieux, a profité de ces moments pour assouvir ses désirs sexuels. Comble de tout, le maniaque avait même pris le temps de mettre un préservatif. C’est ainsi qu’il a ciblé une dame habillée en tissu léger dit « xartum » pour frotter son sexe contre celle-ci jusqu’à éjaculation. La dame avait apparemment peur de dénoncer son agresseur au moment où il exécutait sa sale besogne. Elle a attendu que le voleur de plaisir se décharge et s’éloigne pour le dénoncer aux gendarmes. L’obsédé sexuel sera arrêté juste au moment où il sortait du Palais de justice. C’est vraiment un cas de flagrant délit osé !

Source

2 réponses
  1. lolo
    lolo dit :

    Cet homme est comment dire TRès bizarre, on devrait le mettre dans un asile de « fous ».Peut-être même lui donner des médicaments pour qu’il se « soigne ».Bon bref c’est un FOU !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! (de la sexualité ).

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.