Cambrai abritera mardi le tournage de « Présumé coupable »

samedi 17.04.2010, 05:04 – La Voix du Nord

 L L »acteur Philippe Torreton a été choisi pour camper le rôle d »Alain Marécaux, cet huissier de justice broyé par l »affaire d »Outreau.

|  CINÉMA |

S »il a démarré discrètement dans les Weppes (à Salomé, entre Lille et Béthune) il y a deux petites semaines, c »est mardi prochain (ainsi que vraisemblablement le 6 mai) à Cambrai, presque aussi secrètement, que le tournage de « Présumé coupable » se poursuivra. …

Présumé coupable, c »est ce film inspiré du livre Chronique de mon erreur judiciaire, d »Alain Marécaux, l »huissier de justice accusé puis acquitté dans la tristement célèbre affaire d »Outreau, qu »est en train de mettre en bobines Vincent Garenq ( Comme les autres, avec Lambert Wilson et Pascal Elbé, narrant l »adoption d »un enfant par un couple homosexuel).

C »est l »acteur Philippe Torreton qui a été choisi pour camper sur grand écran les traits de cet homme dont la vie se sera arrêtée un matin à 6 h 30 et qui aura ensuite vécu un véritable calvaire. C »est le récit d »une vie broyée qu »il livre dans ce bouquin intense en émotion… Comme le soulignait dans nos colonnes (La Voix du Nord du 4 février 2010) notre confrère et grand reporter Éric Dussart, qui a couvert l »affaire d »Outreau, « les autres acquittés de cette affaire n »ont pas sauté de joie à la nouvelle de l »adaptation au cinéma de ce livre. S »ils sont tous d »accord depuis des mois pour dénoncer In a sponsored program, a truck defensive driving austin company will partially or completely. le manque de réforme, certains craignent que le film rouvre des blessures qui ont beaucoup de mal à se refermer ». Alain Marécaux, lui, à défaut comme ses compagnons d »infortune de s »en servir pour exorciser le souvenir de cette galère et de panser des plaies qu »il sera de toute façon difficile de cicatriser un jour, y voit notamment le moyen de « réveiller les consciences ». Et de témoigner aussi de son envie que le film aide à faire enfin bouger les choses. Car « au moment de l »acquittement, c »était l »euphorie ! On allait réformer, mettre la justice en bon ordre. Il y a eu une réformette sous Pascal Clément puis plus rien. Il faut donc dire à nouveau à tout le monde que tout cela peut arriver ! » Mais revenons-en au tournage programmé mardi à Cambrai. Pas de photos et pas d »interviews avec les acteurs ni avec les techniciens : le message est clair. On peut certes parler du film, mais la production ne communiquera pas davantage. « On souhaite ménager l »effet de surprise sur tout ce qui entoure le tournage, explique une porte-parole. Et on espère aussi que les gens qui verront que l »on tourne ce mardi à Cambrai le comprendront, en n »essayant pas de voler des clichés ou autres ! » Lors de ces journées de tournage cambrésien, il sera question, autour de l »hôtel de ville, de recréer au plus juste la couverture médiatique qui était présente lors des arrivées et départs d »Alain Marecaux et du juge Burgaud des tribunaux de Boulogne-sur-Mer et Saint-Omer. Pourquoi donc alors avoir choisi Cambrai ? Pour des raisons esthétiques et pratiques.

Rappelons que le Cambrésis avait déjà servi, il y a trois ans, de décor de tournage au film de Xavier Giannoli, À l »origine, lui aussi inspiré d »une histoire vraie et contant le drôle de destin d »un escroc des BTP, découvrant par hasard un chantier d »autoroute abandonné, arrêté depuis des années par des écologistes qui voulaient sauver une colonie de scarabées… • H. Fé.

1 réponse
  1. Outreau en V.O.
    Outreau en V.O. says:

    Conseil : lire une autre version de l’ affaire écrite par une professionnelle qui y a participé :

    « Outreau la vérité abusée  » 12 enfants reconnus victimes

    Chez Hugo et cie

    MCGryson-Dejehansart

    Répondre

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.